Homélie de la Pentecôte 2022

Deux mille fois célébré, ou peut-être même beaucoup plus, l’Esprit saint a-t-il encore un mot à dire, un angle mort à mettre en feu, une parole à glossifier1 ? Et comment une Personne sans visage pourrait-elle parler la langue d’une humanité qui ne sait même plus le sens des mots qu’elle emploie si souvent par mimétisme ?

Homélie de la Vigile Pascale | 16 avril 2022

Un silence lourd de 50 millions de volts ! Fascinante association d’un vide de son et d’une puissance lumineuse phénoménale « incirconscriptible ». Du rien avec de l’immensité. D’après les études scientifiques récentes une telle énergie aurait permis de fixer sur le suaire qui enveloppait le corps de Jésus mort crucifié, l’image que propose aujourd’hui à nos regards, et peut-être aussi à notre foi, le suaire de Turin. Un éblouissant flash lumineux dans une chambre noire, une chambre mortuaire, un tombeau de pierres scellées.