Devenir moine

L’appel

« On n'accordera pas facilement l'entrée du monastère
à celui qui vient s'y engager dans la vie religieuse. »
Règle de saint-Benoît, chap. 58

Ceux qui pensent à la vie monastique commencent généralement en faisant des séjours à l'hôtellerie du monastère. Après un premier contact avec le père Hôtelier, ils peuvent demander à rencontrer le père Maître des novices ou le père Abbé. C'est dans le dialogue avec eux qu'ils pourront prendre les moyens pour reconnaître si leur désir correspond à un authentique appel de Dieu.


« Le moine est un chrétien comme les autres : il met en œuvre les énergies de son baptême, et tend par le dynamisme de la grâce et de l'Esprit Saint à l'unique fin qui est la vie éternelle. Il est clair pour tous que le moine suit un sentier plu abrupt que la plupart de ses frères : ses renoncements en témoignent visiblement. Mais c'est davantage l'empressement que l'austérité qui caractérise la vie monastique, cet empressement qui vient de l'amour ». Dom Robert Le Gall, Abbé de Kergonan de 1983 à 2001. L'esprit de saint Benoît pour tous, Cahier de l'école cathédrale n. 17, Paris, 1995, pages 63-64

« Un moine doit être une personne bien équilibrée. Selon le mot de saint Benoît, il doit chercher Dieu sincèrement, être capable de vivre dans un groupe, simplement et charitablement. Il doit aussi avoir des vertus solides, une aptitude à servir avec cœur et générosité, à être humble et doux, et, par dessus tout, un désir de se convertir et d'apprendre. »
Thomas Merton

> Pour prendre contact avec le Père maître des novices, remplissez le formulaire ici.


« Dans la vie bénédictine, on ne réclame guère de nous qu'une aptitude : la disposition intérieure à nous sanctifier. Et cette aptitude existe lorsqu'on est résolu à développer les énergies de son baptême. »
Dom Paul Delatte, Abbé de Solesmes. Commentaire de la Règle de saint Benoît, (1913), page 426

La formation

Après quelques séjours, le père maître des novices propose habituellement un stage au noviciat. Le candidat y partage pendant un temps un peu plus long (une à trois semaines) la vie des jeunes frères en formation.C'est au terme de cette première étape (qui s'étale habituellement sur plus d'une année) que le candidat peut être reçu comme postulant au monastère. Il entre alors dans le temps de formation et de discernement qui prépare aux engagements (vœux temporaires puis vœux solennels) et, éventuellement, aux ordres sacrés (diaconat, prêtrise).

Voici les étapes de la formation d'un moine :

• Le candidat est d'abord Postulant (= celui qui demande) : cela dure de 1 à 2 ans, pendant lesquels il reçoit une initiation de base à la vie du moine et commence les apprentissages du latin, du chant grégorien, de la vie liturgique et de la vie commune.

• S'il persévère, il est admis comme Novice (= le nouveau, l'apprenti) : cela dure de 1 an à 1 an et demi, période de préparation directe aux premiers engagements ; la formation porte surtout sur la Règle et la spiritualité de saint Benoît, la liturgie, l'histoire monastique.

• Au terme du noviciat, le novice peut être admis par le père Abbé, qui prend conseil du maître des novices et consulte la communauté par vote, à prononcer un premier engagement : les vœux temporaires sont pour une durée de trois ans ; ils peuvent être renouvelés ; le moine est alors Profès Temporaire. Dans un premier temps, il reste sous la conduite du maître des novices, puis il est intégré à la communauté.

• Au terme de ce chemin, le Profès peut être admis par le père Abbé à prononcer un engagement définitif. C'est la profession solennelle. Il est alors pleinement moine, membre à part entière de la communauté, ayant « voix au chapitre ».

• Pour ceux que le père Abbé y appelle, les ordres sacrés (diaconat et sacerdoce) sont reçus au moment opportun soit au terme de la formation théologique soit plus tard.

Après avoir séjourné à l’hôtellerie, vous pouvez demander à rencontrer le Père Abbé, ou le Père maître des novices, ce dernier est présent pour accompagner vos réflexions de mener la vie monastique.

> Pour prendre contact avec le Père maître des novices, remplissez le formulaire ici.

On leur donne un frère ancien, capable de les entraîner vers Dieu.
Ce frère s'occupe d'eux avec le plus grand soin.
Règle de saint-Benoît, chap. 58




Retour haut
Abbaye sainte Anne de Kergonan - BP 11 - 56340 - PLOUHARNEL - Plan - Accueil